Comptage du chauffage : les points à retenir

20 avril 2020

Il existe plusieurs méthodes de calcul que nous pouvons mettre à profit pour estimer nos besoins en chauffage. Essentiels pour éviter le gaspillage d’énergie ou le paiement de sommes astronomiques, ces calculs permettent aussi de mieux équiper nos intérieurs.

Comptage du chauffage : estimer la puissance nécessaire

La qualité et la puissance de chauffage sont les garants de notre confort durant la saison froide. Pour avoir les bonnes installations et profiter de paramétrages optimisés, il est nécessaire de bien estimer la puissance de chauffage nécessaire au m².

En règle générale, la puissance recommandée variera de 70 à 100 W au m². Ce chiffre change en fonction de la région de résidence. La méthode de comptage du chauffage la plus simple se base sur les caractéristiques d’une pièce de 2,5 m de hauteur, et ne présentant aucun problème d’isolation.

Pour une pièce de 20 m², il sera ainsi conseillé de choisir un chauffage pouvant utiliser entre 1400 et 2000 W. Au-delà de 30 m², il sera cependant nécessaire d’installer deux appareils. Il sera plus facile de répartir la puissance requise et de fournir une qualité de chauffage adaptée à votre mode de vie.

Comment procéder pour un chauffage central ou électrique ?

Si vous disposez d’un chauffage central, l’estimation de la puissance se basera sur les dimensions de la chaudière. Vous devrez également prendre en compte le nombre de radiateurs à eau dont vous aurez besoin pour chaque pièce.

Le comptage préalable vous évitera d’investir dans un appareil surdimensionné, qui n’utilisera pas l’ensemble de ses capacités. La précaution vous évitera aussi d’acheter un chauffage qui ne suffira pas pour la taille de votre domicile.

Cette éventualité est la plus courante, et est à l’origine d’une facture d’énergie bien plus élevée que la normale. Dans un cas comme dans l’ordre, un défaut de calcul de puissance nuira aussi bien à votre cadre de vie qu’à votre portefeuille.

comptage chauffage

Calculer en fonction du type de chauffage

Les possibilités de calcul dépendront aussi de la configuration du logement, ainsi que du type de chauffage retenu. La grande majorité des immeubles proposent des alimentations en boucles horizontales. Les coûts de chauffage peuvent ensuite être estimés grâce à des compteurs individuels.

La consommation de chaque appartement pourra être relevée de différentes façons, en fonction de la capacité des installations, de leur modernité, et des dispositions prises pour l’immeuble. Si ce type de chauffage est courant dans les bâtiments récents, les édifices plus âgés disposent habituellement d’un chauffage collectif.

Ces installations obligent les propriétaires à proposer un répartiteur de frais de chauffage. La précaution, établie par la loi, permet une répartition équitable de la chaleur et des dépenses.

Comptage de chauffage : la puissance mixte

Si vous disposez d’une unique chaudière pour l’eau et le chauffage, l’estimation des puissances pourra se faire en fonction du nombre de personnes dans le logement. Si les modèles à 33 kW sont recommandés pour les familles nombreuses, le minimum requis pour 1 à 3 personnes est de 23 kW.

Toutefois, la taille de votre logement devra aussi être prise en compte pour éviter les erreurs d’estimation.

Click here to add a comment

Leave a comment: